Murs et Racines

Commande du Quatuor Adastra et du Festival Musica

À PROPOS

Mon premier contact fort avec la musique contemporaine remonte à septembre 2011, lorsque j’assistai à la création posthume du Quatuor II de Christophe Bertrand par le Quatuor Arditti. Je garde un souvenir très vif de l’impression que me fit cette œuvre, dans lequel je perçus alors, à travers les lignes musicales, une énergie brute, vivante. Emue par cette pièce, dont l’intensité avait ébranlé mes jeunes certitudes sur la musique, je m’inscrivis en classe de composition à peine quelques jours plus tard au Conservatoire de Strasbourg. C’est donc dans l’esprit d’un hommage au Quatuor II de Christophe Bertrand que je conçois cette pièce, dix ans après sa création. Murs et racines, tout en conservant la linéarité du discours musical, joue particulièrement sur l’effacement des contours et sur la création de brouillages. Plus précisément, la pièce est composée de plusieurs cellules répétées, brouillées par des textures organiques, où les sources sonores ne seront pas clairement identifiées grâce à l’utilisation de modes de jeux étendus. Ces deux éléments forment un jeu d’avant-plan/arrière-plan avec la texture hybride, ce qui confère des sensations d’espaces changeants, de réverbérations variées, et d’une multiplicité de couleurs. La forme est établie selon un principe de répétition du même matériau, repris mais développé à chaque fois, étendu, étiré. Certains passages d’une grande virtuosité alternent avec des passages beaucoup plus lents, où le temps est presque figé, et où chaque figure musicale est égrenée avec une infinie lenteur.

Clara Olivares, septembre 2021

Infos

2 violons, alto, violoncelle

Durée de l’œuvre : 18′

Création mondiale par le Quatuor Adastra

Partition

Disponible sur demande auprès de la compositrice (non éditée à ce jour)

Performances passees

19.09.2022 Quatuor Adastra, Festival Musica (FR) – création