Solide, amorphe, fragile et transparent

Pièce composée pendant le Cursus d’informatique et électronique de l’IRCAM (2021)

À PROPOS

Solide, amorphe, fragile et transparent est une pièce sur la fabrication du verre par la technique du soufflage. La forme déploie toutes les étapes de fabrication du verre : réchauffement du sable à haute température, contrôle de la forme, ajout des couleurs, mouvement constant, souffle à l’aide d’un tuyau, cassure, et refroidissement. 

Je mûrissais depuis plus de deux ans une envie de composer une pièce avec des instruments de verre, dont le son et les propriétés physiques me fascinent. Le verre a une poésie intrinsèque : sa transparence, sa fragilité, sa non-élasticité, ses sonorités aiguës, qui en font un élément pur, inspirant. La question des textures, des températures, des couleurs et des matières est centrale dans mon travail. La pièce isole chacune des étapes de fabrication grâce à des traitements, des processus et des sonorités spécifiques. 

Le dispositif est constitué de quatre timbales, agissant comme des filtres résonants acoustiques à travers lequel d’autres sonorités sont amplifiées, deux sets de huit verres à pied (accordés avec de l’eau), deux plaques de verre, et des accessoires divers. Cette pièce est le résultat d’une collaboration étroite avec le percussionniste Rémi Schwartz, avec qui nous avons exploré la matière du verre, ses propriétés et ses modes de résonance.

Clara Olivares, juin 2021

Infos

1 percussionniste et électronique

Durée de l’œuvre : 8′

Création par Rémi Schwartz (percussions) et Clara Olivares (RIM, sous la supervision de Jean Lochard – IRCAM)

Partition, techNICAL RIDER et PATCH

Disponibles sur demande auprès de la compositrice (non éditée à ce jour)

Performances passees

21.06.2021 Rémi Schwartz, Cent-Quatre (FR) – création